Rando sol fa si la la ré étape 25

  Hier soir, chez Lilian et Katy, bon moment avec les enfants et les parents. Quelle belle famille de belles personnes! Je suis bien avec leurs enfants et je ne résiste pas à mettre mon nez de clown et à les divertir. On prend des photos des enfants Avé  moi  nez de clown ! J'explique ma démarche de clown à l'hôpital. Ils y sont d'autant plus sensibles que Katy est infirmière à l'hôpital. On parle de ses conditions qui se dégradent car on leur demande toujours plus avec de moins en moins de moyens, c'est une malheureuse ritournelle que j'entends à chaque fois que je parle avec du personnel soignant.
   Au matin, je crois être revenu plus de 20 ans en arrière quand il y avait la précipitation pour préparer les 3 enfants, et Lilian  qui ne retrouve plus ses clés de voiture au moment crucial du départ. La même chose, je vous dis, mais 23 ans plus tard !!
  Je ne quitte pas totalement cette famille car si je ne sais pas quand, je sais que je les reverrai. Lilian est sur un beau chemin humaniste car, amoureux de la nature, il essaie de réconcilier les hommes avec elle. Je retrouve les marcheurs d'hier qui ne veulent pas me laisser marcher seul. Quels bons amis j'ai fait là en deux jours. En plus de Noël, Babeth et Raymond, Claudie, l'épouse de ce dernier nous accompagne. Ils font la moitié du chemin avec moi.   Je constate que le bocage se réduit et que les parcelles de blé prennent de plus en plus de place. l'élevage de chevaux est toujours présent. Il me faut les quitter, la route est encore longue.
   Merci mille fois aux randonneurs des " Chemins de la détente". Je suis conscient du temps et de l'amitié qu'ils m'ont donné en deux jours. Je dois continuer par un magnifique chemin qui traverse la forêt du parc Soubise.   Malheureusement, une chaîne barre l'accès et il est bien précisé que le chemin est privé et l'accès interdit ce que ne mentionnait pas la carte. Je suis déçu deux fois car ce chemin doit être très agréable et je vais devoir reprendre les petites routes et faire 3 ou 4 km de plus ! Je ne résiste pas à un petit "quatrain de vengeur" ( et non, petits coquins, ce n'est pas une contrepèterie même si on en est tout près) :

"Palsambleu, 
Seigneur du lieu
As-tu dégoût de croiser
Le migrant Vertaizonnais ?"

   Bref, j'arrive à 16h à St Fulgent. Bernard, un musicien du réveil St Fulgentais m'accueille ds sa ferme. Il m'apprend qu'il fait un élevage avicole de dindons. J'apprends aussi que la volaille est importante ici car la maison   " Maître coq" qui fait partie du même groupe que " les poulets de Loué" est basée sur St Fulgent. Décidément, je continue à en apprendre tous les jours. Je suis accueilli également par son épouse Jocelyne. Accueil jovial, je me sens vite à l'aise.
   Je vais me reposer un peu car l'étape a été longue,et demain, la journée de repos sera la bienvenue,  mais ceci est un autre jour. 

 

29496082 161700741203205 4614139552854966272 nClin d'œil aux anciens musiciens Vertaizonnais et Stéphanois, le village de "Berton" come notre président Roger en fonction il y a 30 ans, au début de l'échange musical. Ce village a la particularité d'être à la jonction de 4 communes, 3 cantons, et 2 arrondissements.

Logorando

Logo