Rando sol fa si la la ré étape 21

Img 20180317 150917 1

Hier soir, mes logeurs m'ont emmené dans  le quartier médiéval de Parthenay (voir photos). On retrouve les rues pavées, les anciennes échoppes, on s'attend à voir débarquer Jacquouille à chaque coin de rue !
   Ce qui m'inquiète le plus, ce n'est pas de voir les échoppes fermées mais les magasins. J'apprends que le secteur a peu d'emplois et les grandes enseignes en périphérie ont vidé le centre. Conséquence du chômage, Parthenay est la première ville moyenne de mon périple dont je vois autant de commerces de ville fermés. Pourtant, la population se maintient à près de 10 000 habitants.
   Je quitte Bernadette et Jacky, que je remercie chaleureusement et Jacky, je le sens, est ému à mon départ, moi aussi. Ils m 'ont fait connaître leurs deux fils Franck, l'éleveur, metteur en scène de la troupe de La  Ferriere, et Freddy, prof de piano, autant dire que j'ai  bien échangé avec eux. J'ai mangé avec Freddy, un garçon tres à l'écoute des autres.
  Ce matin, départ à 9h de La Ferriere, j'ai décidé de changer un peu mon parcours car suivre la Nationale très fréquentée n' est pas réjouissant ni prudent. Je dévie  donc pour prendre les petites routes par La Peyratte et Châtillon sur Thouet, certes je ferai sans doute 3 ou 4 km en plus, mais beaucoup plus agréables.
   Je retrouve Gérard, mon logeur du jour avec 3 collègues de son club de marche. Guy, Michel et Jean Marie nous accompagnent au début puis seuls Guy et Gérard poursuivent jusqu'à St Aubin le Cloud avec moi. Nous pique-niquons puis empruntons la voie verte qui va de Parthenay à Bressuire, très belle allée de randonnée, ancienne voie ferrée.
  Je vois donc sur tout le parcours de superbes petites maisons de garde barrières plutôt bien rénovées. Le temps est un peu couvert mais pas une goutte. Nous avons quitté les sols calcaires pour le granit, nous sommes en effet en bordure sud du massif armoricain. Nous traversons  une belle forêt de chênes, châtaigniers et frênes.
   Nous arrivons à St Aubin à 15H30. Margot, la femme de Gérard vient nous chercher. Arrivé aux " petites rivières"  où ils résident entre Châtillon et St Aubin, je suis comme toujours accueilli avec beaucoup d'humanité... Et j'ai évité l'humidité de peu car maintenant ça dégringole mais je suis à l'abri. Gérard m'avoue avoir commandé la pluie une fois que je serai arrivé ! Sacré Gérard et merci !
   Demain je pars sur Moncoutant où m'attendent des personnes de la famille d' Isabelle la saxo de chez nous que je remercie encore vivement. Mais ceci est un autre jour. 

29261335 160683001304979 987659396509073408 n

Qué tsa ba... enfin pr aujourd'hui

Logorando

Logo